éditorial de la semaine

La miséricorde en fête !

 

En ce 2ème dimanche de Pâques, saint Jean Paul II a institué la Fête de la Miséricorde, suivant en cela une demande du Christ à sœur Faustine (1905 – 1938).

Alors que nous célébrons le mystère pascal, cette fête nous invite à en contempler le cœur : l ‘extrême miséricorde du Père qui s’y révèle ! Par son Fils bien-aimé, Jésus le Christ, Dieu rejoint l’humanité plongée dans le péché et la mort. Par le Corps livré du Christ Jésus, il vient rassasier l’âme de ceux qui laissent éclore en eux cette soif de vie éternelle. Par la mort du Christ en Croix, il rejoint l’homme dans sa souffrance, dans l’absurdité du mal qui semble parfois régner en maître. Par la Résurrection glorieuse du Christ, il nous ouvre les portes du Ciel et de la vie bienheureuse.

Ce chemin du Christ, le don qu’il fait de lui-même dans l’Eucharistie, sa Passion, sa descente au séjour des morts, sa Résurrection sont le signe incomparable de la miséricorde infinie du Père, cet océan de grâces déversé sur les âmes, par lequel Dieu veut, sans relâche nous rejoindre, nous relever et nous sanctifier.

Accueillons donc cette grâce de Pâques avec foi !  Oui, Christ est Ressuscité ! Oui, Dieu veut nous donner, par Lui, la Vie éternelle ! Alléluia !

 

Père Philippe Néouze