éditorial de la semaine

Debout ! Resplendis ! car voici ta Lumière  (Is 60,1)

Jésus, en cette deuxième semaine de carême, nous conduit avec ses disciples sur la montagne et se révèle à nous, rayonnant de Lumière, lors de sa Transfiguration. Pourquoi une telle manifestation ?

« J’ai regardé les cieux et ils étaient sans lumière devant le Seigneur (Jr 4,23). En disant que les cieux étaient dépourvus de lumière, le prophète Jérémie nous apprend que tous les flambeaux du firmament, comparés à Dieu sont de pures ténèbres ». Saint Jean de la Croix nous entraine ainsi à contempler la lumière véritable, celle qui peut effectivement éclairer notre âme et illuminer notre vie. Cette Lumière est, pour lui, la manifestation de l’Amour de Dieu dans le cœur de celui qui se laisse aimer.

Le Christ, brillant comme le soleil, laisse ainsi percevoir aux disciples, tout à la fois la puissance de sa Résurrection à venir et la force de son Amour. Ce n’est qu’après la Résurrection, en effet, c’est-à-dire après le passage par la Passion et par la mort, que la beauté de cette Lumière pourra être perçue par les disciples. Lumière qui révèle l’amour pour nous de Jésus qui donne sa propre vie, un amour fort comme la mort (Ct 8,6).

Cette Lumière vient donc dès à présent nous soutenir dans notre chemin de carême. Elle vient nous révéler le sens de nos efforts en ce temps de conversion : avoir un cœur disposé pour accueillir pleinement la Lumière et la Joie de la Résurrection.

 

Père Philippe Néouze